Druids on fire

Le feu slave

Prague - April 6, 2016

Le 6 april 2016 à Prague

The night started by a race for the tram for Ondřej, my host, was meeting his friends for a few beers. For my part, after a courteous hello, I left him in this good company to head to the nearby Parukářka where, at sunset, a pagan celebration would take place.

La soirée avait commencé au pas de course pour attraper un tram : Ondřej était censé rejoindre ses amis pour un pot. Après les avoir courtoisement salué, je laissais mon hôte avec cette joyeuse compagnie pour gentiment me diriger vers Parukářka où, au coucher du soleil, se déroulerait une célébration païenne.

As I arrived in the park, a small crowd had started to form, a group of drummers closing the circle on one side and toying away on their instruments. Some people were playing with poi and clubs, killing time, amusing kids. The electricity in the air was slowly rising, the view over the whole city of Prague in the crispy orange sunset wasn’t the only spectacle we had all come here to see.

À mon arrivée dans le parc, une petite foule avait commencé à se rassembler et un groupe de percussionnistes en fermait le cercle de leurs instruments bavards. Quelques personnes jouaient de leur bolas et de leurs massues, tuaient le temps et amusaient les enfants. L’air était de plus en plus électrique. Le panorama sur la ville de Prague, flambant sous le ciel orangé, n’était pas le seul spectacle que nous étions venus voir.

As the light of day faded, flames came into view, making their way through the assembly and into the center of the circle. There, they started circling their masters, held on iron leashes, ruled by staffs or restrained on hoops, moving at the sound of drums and tambourines. Darker grew the sky and brighter glowed the ground. Three flames soon became ten, then twenty, and were quickly too numerous to count, still circling, still jumping. 
Faster resonated the percussion in our hearts, more inspired the flames became, ablaze with passion, feverishly dancing on these ancestral sounds. Among the smell of early dew, acrid smoke, and fuel fires, amidst the ever present chant of drums reverberating in our skulls, the congregation grew thicker, blackened hands and faces exited the scene to rest; the inferno submitted to new masters.

Alors que les dernières lueurs du jour s’estompaient, les flammes apparurent, traçant leur chemin au milieu de l’assemblée jusqu’au centre du cercle. Là, elle commencèrent leur dance autour de leurs maîtres, tenues au bout de laisses d’acier, martelées au sceptre, empêchées et encerclées, se mouvant au rythme des tambours et tambourins. Plus s’assombrissait le ciel, plus notre étendue herbeuse devenait lumineuse. Les flammes se multiplièrent rapidement. Elles passèrent de trois à dix, puis à vingt, et bientôt elles furent trop nombreuses pour être comptées. Et toujours elles tournoyaient et tressautaient. Les battements de la musique résonnant plus fort dans nos cœurs, les flammes s'enfiévrèrent de passion, rayonnantes d'exaltation.


Enivrée par les senteurs de la nuit, de la fumée qui vous prend à la gorge et des feux d’essence, grisée par le chant incessant et répétitif des tambours martelant nos âmes, la congrégation enflait. Des mains et des visages noircis firent leur sortie, l’embrasement changea de maîtres.

From my vantage point in the trees, I could see men and women clad in black and red, hoods framing their faces only lighted by the moving flames, as Slav druids of old celebrating under the benevolent shelter of the lime tree. But soon, I found my way amongst them, breathing in the pleasant smell of burning coils, feeling the warm iron in my hands, blinded by light, dancing with fire, timeless memories floating back to the surface, oblivious to the gathered circle watching the moving blaze in awe, as I had been minutes before, and as I had been moments later.

Depuis mon perchoir, j’apercevais des hommes et des femmes tous vêtus de rouge et de noir, des capuches encadrant leurs visages illuminés du feu qu’ils maitrisaient, tels des druides issus du passé surpris un instant sous la coupe du tilleul bienveillant.
Bientôt moi aussi j’y participai. Mes poumons s’emplissaient de la prenante odeur des codes en feu, mes mains saisissaient l’acier chaud, mes yeux s’éblouissaient à la lumière des flammes, mon corps tout entier dansait avec le feu, des souvenirs intemporels faisaient surface. Peu m’importait le cercle pétrifié à la lisère de cette fournaise mouvante, ces spectateurs desquels j’avais fais partie quelque minutes auparavant, et que je rejoindrai un peu plus tard.

So many were here, so many had come to celebrate the first event of the season, the first of bi-lunar observances recurring until the Earth had travelled midway around the sun.

Nous étions tellement nombreux à nous être rassemblés pour la première de la saison, cette célébration qui se déroulerait bi-lunairement, pendant les six mois qu’il faudrait à la Terre pour faire un demi-tour du Soleil.

Drums resonated for hours, fires kept on dancing, becoming bolder and faster, or thinning out and quieting, as rhythm would dictate. 
Which of the inferno, the beat, or the druids was master, and which was slave, it was now impossible to say.
Prague became a distant glow in the dark, a vague presence which reminded us now and then of her existence by the changing color of it’s nearby TV tower and Černý babies.

Les tambours résonnèrent pendant des heures, les feux continuèrent à danser, gagnant en audace et en rapidité, ou se faisant plus discrets jusqu’à s’en faire presque oublier selon le rythme dicté.
Du brasier infernal, du tonnerre instrumental ou des druides en transe, il était maintenant impossible de savoir qui était maître et qui était esclave.
Prague n’était plus qu’une vague lueur dans les ténèbres, une présence discrète qui se rappelait à nous de temps en temps par le rougeoiement changeant de sa tour de télévision ornée des bébés de Černý.

But all of a sudden, the drums receded, only a fading beat could be heard. One by one, the fires went out and weren’t replaced. Our eyes accustomed to the darkness. Seeing across what had been a circle of fire was now possible. A few stars shone on our hill, and the whole of Prague police’s fleet appeared out of the shadows. 
They were waiting peacefully, probably enjoying the show, waiting to be called on an errand which could only be more exciting than noise complaints.


One talented pyromaniac druid, a little bolder than the others, a little surer of his abilities to master the flaming beast - or maybe just under the spell still - lighted up and started spinning, only to be asked by the police to kill his fire. He was quietly escorted out of the thinning circle to the foot of the lime tree, where I was standing. There, he lovingly laid down his slave to extinguish it. Policemen were standing around us, no defiance in their eyes, only watchfulness. A madman cried at their fascism. His shouts weren’t taken up by the assembly. The police regained their vehicles as soon as all flames were out.

Mais soudain les tambours se turent, seul un feint battement se fit entendre. Une par une, les flammes s’éteignirent sans que la relève ne se fasse. Nos yeux s’habituèrent à l’obscurité. Nous pouvions désormais voir au delà de ce qu’avait été un cercle de feu. Quelques étoiles brillaient au delà de notre colline où des ombres se matérialisa l’impressionnant convoi de la police praguoise.
Ils attendaient patiemment; sans doute ces policiers appréciaient le spectacle; ils essayaient sûrement de passer le temps en attendant d’être appelés sur un fait divers un peu plus excitant que le tapage nocturne dont nous avions certainement été accusés.
L’un des talentueux druides pyromanes s’avança. Peut être était-il un peu plus intrépide que les autres, peut être un peu plus sûr de sa maîtrise de la bête enflammée ou tout simplement toujours sous son charme. Toujours est-il qu’il commença à faire tournoyer ses vouivres de feu. Cela ne dura qu’un instant. La police s’approcha à son tour pour lui demander de faire taire ses ardeurs et l’escorta à l’orée de notre cercle maintenant réduit à si peu de choses, au pied du tilleul où je me tenais. Là, le feu se tut, étouffé avec amour par son maître attristé. Campés ça et là parmi nous, les policiers nous observaient. Aucune trace de menace visible dans leurs yeux. Un fou cria à leur fascisme. Son appel ne fut pas repris par l’assemblée. Tous feus éteints, la police regagna ses véhicules.

Our now small company had been abandoned by drums and by fire. The passion had floated away. The energy had left us. The police’s spotlight did the rest. Nothing was left to us, only to dissipate silently, murmuring farewell words on our way out, returning to the colourful and artfully decorated walls of the whispering city.

Abandonnée par les percussions et par les flammes, délaissée par la passion, épuisée du départ de l’enthousiasme, achevée par le puissant éclairage policier, il ne restait plus rien à notre petite compagnie, que de regagner le murmure de Prague la colorée et de ses façades savamment sculptées.

 © 2018 by Elsa Chesnel

  • Grey Instagram Icon